VNI et COVID-19 

INFORMATION ET RESSOURCES SUR LE COVID‑19

Dernière mise à jour : 9 November 2020, 9:00AM (NZDT)

Les organismes de santé internationaux et nationaux ont des principes différents quant à l’utilisation de la ventilation non invasive (VNI) dans le traitement des patients atteints de la COVID-19. Veuillez vous référer aux principes indiqués par les sociétés ou l’organisme régissant votre région (des liens vers certains d’entre eux sont disponibles ci-dessous).


Voici les principales recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lorsque la VNI est utilisée pour les patients atteints de la COVID-19 :

  • La VNI (généralement utilisée pour l’insuffisance respiratoire hypercapnique) ne doit être utilisée que chez certains patients atteints d’insuffisance respiratoire hypoxémique.
     
  • Les patients traités par VNI doivent être étroitement surveillés pour détecter toute détérioration clinique.
     
  • En raison de l’incertitude entourant le risque d’aérosolisation, la VNI doit être utilisée en prenant des précautions contre la transmission par voie aérienne. 

VNI et risque d’aérosolisation

Les gaz et les aérosols potentiels s’échapperont par deux endroits principaux sur n’importe quel masque de VNI. Ils se situent au niveau de la jonction entre le patient et le masque (fuite au niveau du patient), et au niveau de l’orifice de fuite intentionnelle (avec les systèmes de VNI à fuite).
 
  • La thérapie de VNI doit être traitée comme une thérapie génératrice d’aérosols et un EPI approprié doit être utilisé.
     
  • Un masque bien dimensionné et bien ajusté doit être utilisé pour réduire les fuites au niveau du patient.
     
  • Un masque sans fuite doit être utilisé, et lorsque qu’une fuite est nécessaire, un orifice expiratoire et un filtre permettant de réduire l’exposition aux aérosols expirés par les patients doivent également être utilisés (reportez-vous aux différentes configurations ci-dessous).

Filtres

Il existe un certain nombre d’éléments à prendre en compte lors du choix d’un filtre dans le but de réduire l’aérosolisation pendant la thérapie par VNI. L’utilisation d’un filtre peut réduire la quantité d’aérosols libérés dans l’environnement. Cependant, certains aérosols peuvent toujours être générés au niveau de la jonction avec le patient et par les raccordements. En conséquence, un EPI approprié doit quand même être utilisé.
Les éléments à prendre en compte pour le choix des filtres peuvent inclure :

  • L’efficacité de la filtration virale lorsqu’ils sont secs ;
     
  • L’efficacité de la filtration virale lorsqu’ils sont utilisés avec un système d'humidification ;
     
  • La résistance au débit du filtre avec des gaz humidifiés et secs. En règle générale, les filtres HEPA offrent une efficacité supérieure en matière de filtration, mais également une résistance au débit plus élevée.


Pour plus d’informations sur les filtres F&P Healthcare, rendez-vous sur la page 
https://www.fphcare.com/covid-19/filters-evaqua-circuits-covid-19/

 

Utilisation à des fins non prévues 

Ces dispositifs doivent être prescrits par un clinicien selon leur utilisation prévue. Si un dispositif est utilisé en dehors de l'utilisation prévue, l'utilisateur reconnaît qu'il ne s'agit pas d'une utilisation validée du dispositif, et il engage sa responsabilité pour la mise en œuvre.

Configurations pour la VNI

Systèmes à branche double

Ceux-ci sont destinés à être utilisés avec les ventilateurs de réanimation adaptés à la VNI, et sont couramment utilisés à cet effet en Europe.


Configuration 1 : masque sans fuite avec un système à bi-branche : recommandé

Lorsque la VNI est indiquée dans le traitement des patients atteints de la COVID-19, la majorité des principes préconisent l’utilisation d’un masque sans fuite avec un système bi-branche (qui ne doit pas comporter de fuite) pour réduire l’exposition des soignants à l’aérosolisation. Cependant, dans de nombreuses régions, ces ventilateurs seront requis pour la ventilation invasive, et l’utilisation de la VNI sur des systèmes monobranches (ventilateurs de VNI dédiés, appareils de BiPAP et CPAP) peut être nécessaire.

 

Recommended - Non-vented mask in a dual-limb system

 


 

Systèmes monobranches

Les ventilateurs de VNI dédiés, les appareils de BiPAP et CPAP sont généralement des systèmes monobranches. Ces systèmes monobranches nécessitent une évacuation de l’air expiré par le patient pour éviter l’accumulation de CO2.

  • Un masque sans fuite avec un orifice de fuite expiratoire doit être utilisé plutôt qu’un masque avec fuite.
  • Les masques avec fuite pourraient aggraver la contamination de l’environnement.
  • Assurez-vous que le mode de ventilation utilisé est adapté à l’utilisation de masques sans fuite et d’orifices de fuite expiratoires.
 

Configuration 2 : masque sans fuite avec un système monobranche équipé d’un filtre au niveau de l’orifice de fuite expiratoire : recommandé

  • Idéalement, un orifice de fuite expiratoire à effet jet réduit doit être utilisé. Typiquement, celui-ci comporte un carénage autour des trous de fuite pour réduire l’entraînement d’air et de petits trous créent un écoulement diffus.
  • Un orifice de fuite expiratoire permettant aux gaz expirés de passer par un filtre doit être utilisé pour réduire la dispersion des aérosols.
  • Il est recommandé d’utiliser un filtre avec une faible résistance au débit afin de réduire la réinhalation de CO2 et de maximiser le pourcentage de gaz qui seront filtrés.

 

Recommended - Non-vented mask in a single-limb system exhalation port filter

 

Configuration 3 : masque sans fuite avec un système monobranche équipé d’un filtre dans la ligne de ventilation : non recommandé

Certains principes préconisent d’équiper le système d’un filtre entre le masque et l’orifice expiratoire. Il existe toutefois quelques inconvénients majeurs dans cette configuration.
F&P Healthcare ne recommande pas cette configuration si vous avez déjà un orifice de fuite expiratoire qui permet de fixer un filtre pour réduire la libération d’aérosols dans l’environnement. 
Nous ne recommandons pas cette configuration pour les raisons suivantes, entre autres :

  • C ela augmente probablement l’espace mort ainsi que le travail respiratoire et réduit potentiellement l’efficacité du traitement.
  • Le trigger et l’administration de pression peuvent être affectés en raison de la résistance au débit du filtre.
  • Le débit inspiratoire peut être évacué par l’orifice de fuite avant d’atteindre le patient en raison de la résistance au débit du filtre situé dans la ligne de ventilation.
  • L’accumulation de sécrétions peut provoquer l’obstruction du filtre.
  • Il est nécessaire de remplacer fréquemment le filtre, ce qui, dans cette configuration, implique d’ouvrir le circuit, augmentant le risque d’infection pour les soignants.

 

Not Recommended - Non-vented mask in a single-limb system in line filter

 

Configuration 4 : utilisation de masques de VNI avec fuite modifiés : non recommandée

La pandémie de COVID-19 a entraîné une augmentation de la demande de produits médicaux tels que les masques de VNI, et a également mis en évidence le risque de pénuries. Les clients et les professionnels de santé ont demandé des conseils sur l’utilisation de masques avec fuite tels que (des masques pour PPC adaptés au SAOS et des masques d’hôpital avec fuite) pour administrer la VNI à l’hôpital en cas de pénurie de masques de VNI sans fuite. 
Bien que l’utilisation prévue permette d’utiliser des masques pour PPC avec fuite à l’hôpital, il existe un risque accru de projection d’aérosols dans l’environnement en raison des orifices de fuite.
En outre, comme ci-dessus, les masques de VNI avec fuite ne sont pas recommandés pour la même raison.
Les informations suivantes peuvent servir à mettre en évidence les principaux éléments à prendre en considération dans le cas où un masque d’hôpital ou de PPC avec fuite constitue la seule option pour administrer la VNI à l’hôpital. Il ne s’agit pas d’une configuration recommandée. 
Les éléments à prendre en considération comprennent :

  • Le fait de recouvrir les trous de fuite peut constituer un risque pour le patient. Si les trous sont bouchés, une autre source de fuite DOIT exister pour éliminer le CO2. Cela peut augmenter l’espace mort du masque.
  • Il existe généralement deux types de masques avec fuite :
  • Masques d’hôpital avec fuite couramment utilisés pour l’administration de la VNI. Lorsque la génération d’aérosols n’est pas un problème, ces masques sont normalement à usage unique sur un seul et même patient.
  • Masques de PPC avec fuite généralement utilisés à domicile par les patients atteints du SAOS, mais souvent également utilisés en pneumologie et les laboratoires du sommeil.
  • Les trous de fuite des masques de PPC sont similaires à ceux d’un masque de VNI avec fuite et il est difficile d’en filtrer l’air.
  • Les mêmes précautions que celles indiquées ci-dessus concernant l’aérosolisation avec les masques de VNI, comme le port d’un EPI approprié, doivent être prises lors de l’utilisation de masques de PPC.
  • La source de la fuite peut être réalisée avec un orifice de fuite expiratoire, tel que le modèle F&P RT017.
  • Un filtre peut être placé sur le raccord de fuite expiratoire RT017 (voir le schéma de configuration ci-dessous).
  • La plupart des raccords à fuite expiratoire ne se raccordent pas directement à un masque à fuite et nécessitent un raccord femelle 22 mm/femelle 22 mm.
Recommended - Non-vented mask in a dual-limb system

 

Configuration 5 : configuration avec valve de PEP : non recommandé

Une méthode peu coûteuse pour administrer une CPAP aux patients dans les hôpitaux consiste à utiliser un masque de VNI sans fuite et une valve de pression expiratoire positive (PEP) avec une source de débit ou une source d’air sous pression. Avec cette configuration, le débit sort lorsque la valve de PEP, et cela peut nécessiter la mise en place d’un filtre pour réduire la libération d’aérosols dans l’environnement.
Les éléments suivants doivent être pris en compte lorsqu’un filtre est ajouté à la configuration de la valve de PEP :

  • Les éléments à prendre en compte à propos de l’aérosolisation et de la VNI énoncés ci-dessus
  • Les éléments à prendre en compte au sujet du choix des filtres énoncés ci-dessus
  • Le filtre doit être surveillé pour déceler les obstructions et remplacé au besoin.
  • Le remplacement du filtre dans cette configuration interrompra l’administration de la thérapie.
  • La pression administrée sera supérieure au réglage de la valve de PEP en raison de la chute de pression dans le filtre, en particulier lorsque des débits élevés sont utilisés. Un filtre avec une résistance au débit plus élevée entraînera chez le patient des pressions plus élevées.
  • Une valve de surpression de sécurité doit être utilisée dans cette configuration, en particulier si la source de débit est une source murale, car l’occlusion du filtre peut entraîner progressivement des pressions élevées.
  • Le patient peut également faire l’objet d’une contre-pression supplémentaire lors de l’expiration en raison de la résistance au débit du filtre. Cela peut avoir des répercussions négatives sur le travail respiratoire.
Recommended - Non-vented mask in a dual-limb system