Considérations pour la prise en charge de patients pédiatriques suspectés ou confirmés COVID‑19

INFORMATION ET RESSOURCES SUR LE COVID‑19

Dernière mise à jour : 17 November 2020, 11:50AM (NZDT)

Ces ressources documentaires ont été compilées pour aider les professionnels de santé à prendre en charge les nouveau-nés, les nourrissons et les enfants chez qui la présence du COVID-19 est suspectée ou confirmée. Ces informations ne sont pas destinées à remplacer les recommandations ou les exigences qui figurent dans les politiques locales de votre hôpital.


Ces ressources font référence aux aux directives de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS)1. Veuillez utiliser le lien qui figure dans ces ressources pour vous assurer d’accéder aux avis les plus récents de l’OMS.

Les caractéristiques épidémiologiques et cliniques du COVID-19 restent floues, en particulier chez les nouveau-nés, les nourrissons et les enfants.

  • Plusieurs études relatives à la population néonatale ont montré que le risque de transmission verticale du COVID-19 à la naissance est peu probable et qu’il existe un faible risque d’infection des bébés à la naissance, même s’ils sont nés d’une mère positive au COVID-192-5.
  • Dans une étude portant sur 2 143 patients pédiatriques chez qui la présence du COVID-19 est suspectée ou confirmée6, il a été constaté que :
    • 94 % des patients pédiatriques ont été diagnostiqués comme cas asymptomatiques, légers ou modérés.
    • 5,9 % des patients pédiatriques ont été diagnostiqués comme des cas graves ou critiques, contre 18,5 % des patients adultes. Le décès d’un patient de 14 ans a été signalé dans cette étude.
  • Des études ultérieures publiées en Europe7 et aux États-Unis8 ont soutenu ces premières données de Chine :
    • Un petit pourcentage de tous les cas de COVID-19 concernent des enfants (1,7 % selon les données américaines, bien qu’ils représentent 22 % de la population américaine, et 1,2 % selon les données italiennes).
    • Peu de patients pédiatriques sont diagnostiqués comme cas grave ou critique : seulement 2 % d’entre eux sont admis en réanimation pédiatrique selon les données américaines.
    • Seuls trois décès (<0,2 % des patients pédiatriques) ont été signalés selon les données américaines, et aucun décès n’a été signalé en pédiatrie dans l’étude italienne.

Dans la plupart des cas pédiatriques, rien ne laisse penser que les décisions de traitement doivent être modifiées. Les soins doivent être déterminés en fonction du tableau physiologique et clinique sous-jacent du patient, conjointement avec les stratégies actuelles relatives à la prise en charge respiratoire fondées sur des preuves.

Prise en charge respiratoire des patients pédiatriques dans le cadre du COVID-19


Les patients nécessitant une assistance respiratoire en raison du COVID-19 ont une charge virale élevée et constituent un risque d’infection potentiel pour les professionnels de santé et les autres patients. Tous les patients chez qui la présence du COVID-19 est suspectée ou confirmée doivent être pris en charge en prenant les précautions qui s’imposent en matière d’isolement et d’équipement de protection individuelle (ÉPI). Reportez-vous à la politique de votre hôpital ou aux directives de l’OMS. 

L’OMS définit l’intubation endotrachéale comme une procédure générant des aérosols, et doit, par conséquent, être pratiquée en prenant des précautions supplémentaires contre la transmission par voie aéroportée1. L’organisation suggère, en outre, qu’en raison de l’incertitude entourant le potentiel d’aérosolisation, le haut débit nasal (NHF) et la ventilation non invasive (VNI), y compris les dispositifs de CPAP à bulles, doivent être utilisés avec des précautions pour lutter contre la transmission aéroportée. L’ampleur du risque posé par la ventilation non invasive doit être évaluée par rapport au risque posé par le fait de parler fort (pleurs)9, de tousser et par rapport aux procédures connues générant des aérosols à « haut risque » telles que l’intubation10. Cependant, il est recommandé de faire preuve de prudence à l’égard de tous les patients potentiellement infectieux recevant une assistance respiratoire, quelle que soit la modalité, jusqu’à ce qu’une évaluation plus approfondie du risque puisse être effectuée.

Haut débit nasal

Les directives de l’OMS suggèrent qu’il est préférable de commencer l’oxygénothérapie avec des lunettes ou canules nasales chez les jeunes enfants, car ces dispositifs peuvent être mieux tolérés, et le NHF peut être envisagé chez certains patients en insuffisance respiratoire hypoxémique. Tous les patients traités par NHF doivent être étroitement surveillés afin de détecter toute détérioration clinique1.

Les établissements qui envisagent de réduire les débits délivrés avec le NHF pendant cette pandémie doivent être conscients que cela peut avoir des répercussions négatives sur l’efficacité du traitement. Par ailleurs, il n’existe actuellement aucune preuve qui indique que cela atténue les risques pour le personnel de santé. Il est toujours recommandé d’appliquer les précautions qui s’imposent en matière d’isolement et d’ÉPI afin de lutter contre la transmission aéroportée (quel que soit le débit) et, une fois en place, nous suggérons de suivre les débits fondés sur des preuves pour maximiser l’efficacité du traitement.

Pour obtenir des données sur la dispersion des aérosols, veuillez consulter la page d’informations sur le traitement par haut débit nasal dans le contexte du COVID-19.

Produits Fisher & Paykel (F&P) Healthcare pour le haut débit nasal pédiatrique#

  • Les interfaces Haut débit nasal Optiflow™ Junior, Optiflow Junior 2 et Optiflow Junior 2+, les circuits pour haut débit F&P et les accessoires associés sont destinés à un patient unique.

CPAP nasale

Les directives de l’OMS indiquent que dans les situations où la ventilation mécanique est susceptible de ne pas être disponible, la CPAP nasale à bulles peut être utilisée pour les patients souffrant d’hypoxémie sévère et peut être plus facilement accessible1.

Il n’existe à ce jour aucune recommandation quant au fait de modifier la pratique clinique pour la majorité des patients nouveau-nés dans les établissements où la CPAP à bulles constitue le standard de soins actuel pour les nouveau-nés nécessitant une assistance respiratoire (pour des raisons autres que le COVID-19).

Quel que soit le système de CPAP à bulles utilisé, il existe deux endroits principaux où les gaz et les éventuels aérosols sont susceptibles de fuir : il s’agit du point entre le patient et le masque/les canules (fuite au niveau du patient) et du point où l’air sort du générateur de CPAP à bulles (fuite intentionnelle).

  • Le traitement par CPAP à bulles doit être considéré comme une thérapie générant des aérosols et un ÉPI approprié doit être utilisé.
  • Un masque/des canules bien dimensionnés et bien ajustés doivent être utilisés pour réduire les fuites au niveau du patient. 
  • Les tentatives de filtrage des gaz expirés doivent tenir compte des effets de cette filtration sur l’efficacité du traitement11.

Produits F&P Healthcare pour la CPAP pédiatrique#

  • Le générateur F&P Bubble CPAP, l’interface nasale F&P FlexiTrunk™, les circuits de CPAP pédiatrique F&P et tous les accessoires associés sont destinés à un patient unique.
  • L’ajout d’une solution antivirale aux générateurs de CPAP à bulles a été documenté précédemment12. F&P Healthcare n’a pas testé l’efficacité de telles solutions pour réduire efficacement l’aérosolisation d’un virus à partir du système de CPAP à bulles. Cependant, l’utilisation d’une solution à base d’acide acétique à 0,1 % (vinaigre) n’aura aucun effet nocif sur le matériau du générateur de CPAP à bulles. Le générateur F&P Bubble CPAP doit toujours être installé plus bas que le patient.
  • Il n’est pas conseillé de placer un filtre dans la branche expiratoire du système de CPAP à bulles. F&P Healthcare recommande la plus grande prudence lors de l’utilisation de filtres de manière non approuvée ou improvisée. La résistance au débit, l’efficacité de la filtration dans différentes conditions, l’espace mort instrumental, la dynamique des débits dans le circuit et le risque de réinhalation ne constituent que quelques-uns des facteurs de sécurité importants que les professionnels de la santé doivent prendre en compte. Si vous placez un filtre sur le système de CPAP à bulles à un endroit ouvert aux conditions ambiantes, sachez que le générateur de CPAP à bulles n’est pas conçu comme fermé de façon étanche, et par conséquent, les gaz expirés sortants ne seront tous pas filtrés.
  • Pour placer un filtre sur les circuits en CPAP sur ventilateur, veuillez consulter le fabricant du ventilateur. Pour toute question relative à l’utilisation de filtres avec les circuits de ventilation F&P, veuillez consulter la page dédiée à la filtration des virus et des bactéries par les filtres F&P Healthcare et les circuits F&P Evaqua™ 2.

Réanimation du nouveau-né

Bien que la réanimation néonatale et pédiatrique doive être considérée comme une procédure générant des aérosols, le Conseil européen de réanimation (ERC) a déclaré qu’il n’existe actuellement aucune preuve suggérant une infection des voies respiratoires à la naissance ou une propagation virale ultérieure générée par des dispositifs ou des procédures de réanimation13. Le Resuscitation Council UK note qu’aucun cas de professionnel de la santé ayant contracté le COVID-19 à partir d’un nouveau-né par le biais de procédures de réanimation n’a été signalé14. Compte tenu de ces preuves et de la probabilité de fuite du masque ainsi que des effets thérapeutiques négatifs probables qu’implique l’ajout d’un filtre aux circuits, les risques liés à l’utilisation de filtres pendant la réanimation pédiatrique peuvent être plus importants que les avantages que ces filtres pourraient apporter. 

Produits F&P Healthcare pour la réanimation pédiatrique#

  • L’appareil de réanimation F&P Neopuff™ est destiné à plusieurs patients. Ce produit est un appareil à pression positive qui délivre un débit de gaz unidirectionnel. Le gaz sort du système par la valve de pression expiratoire positive (PEP). Celle-ci empêche que tout fluide exposé du patient pénètre à nouveau dans l’appareil, ce qui réduit le risque de contamination entre les patients. Veuillez vous référer au manuel technique du produit pour savoir comment nettoyer l’appareil Neopuff entre les utilisations sur différents patients.

  • Les circuits et masques de réanimation pédiatrique F&P sont destinés à un usage à patient unique.
  • Il n’est pas conseillé de placer un filtre entre la pièce en T et le masque de réanimation. F&P Healthcare recommande la plus grande prudence lors de l’utilisation de filtres de manière non approuvée ou improvisée. La résistance au débit, l’efficacité de la filtration dans différentes conditions, l’espace mort instrumental, la dynamique des débits dans le circuit et le risque de réinhalation ne constituent que quelques-uns des facteurs de sécurité importants que les professionnels de la santé doivent prendre en compte. 

Ventilation invasive

Lorsqu’il est nécessaire de recourir à la ventilation invasive, il est largement recommandé de délivrer un gaz humidifié et chauffé, ce qui est le cas dans la pratique pour l’assistance respiratoire invasive15.

Circuits humidifiés F&P Healthcare pour la ventilation invasive pédiatrique#

  • Les circuits de ventilation invasive pédiatrique proposés par F&P sont destinés à un patient unique.

  • Un filtre jetable peut être utilisé sur les ventilateurs pédiatriques/néonatals qui ne sont pas équipés de filtre expiratoire inhérent ni de fuite vers l’atmosphère.
    • Assurez-vous que le filtre est doté de raccords de 15 mm pour assurer une connexion sûre, minimiser les espaces morts et optimiser les performances du ventilateur.
    • Utilisez uniquement des filtres homologués par les organismes de réglementation. Ils ont été testés conformément aux normes reconnues à l’échelle internationale afin de s’assurer l’efficacité de filtration contre les bactéries et les virus.
    • Sachez que l’efficacité de filtration des filtres varie au cours de leur utilisation. Vérifiez régulièrement les réglages des ventilateurs et remplacez les filtres conformément aux spécifications du fabricant.
  • Les filtres F&P (RT016, RT019, RT020) ne sont pas destinés à être utilisés avec les circuits de ventilation invasive néonatale F&P. Pour de plus amples informations sur l’utilisation de filtres inspiratoires/expiratoires dans des circuits de ventilation invasive, veuillez consulter la page dédiée à la filtration des virus et des bactéries par les filtres F&P Healthcare et les circuits F&P Evaqua™ 2.

Humidification chauffée 

Les patients qui sont gravement atteints par le COVID-19 et qui présentent une maladie respiratoire aiguë ont besoin de taux d’humidité élevés pour faciliter la gestion des sécrétions et limiter l’accumulation du mucus16. L’humidification chauffée favorise une ventilation et un échange gazeux efficaces17 et préserve le niveau optimal de la fonction mucociliaire18.

Nous invitons les professionnels de la santé qui prennent en charge des patients atteints du COVID-19 et qui ont besoin de plus amples informations sur l’humidification chauffée à consulter la page qui leur est dédiée au sujet de l’humidification chauffée.

Autres ressources sur les produits F&P Healthcare

Pour de plus amples informations sur notre gamme de produits pédiatriques, y compris pour la consultation de fiches techniques, de modes d’emploi et de modes d’emploi en vidéo, veuillez vous rendre sur notre page dédiée aux soins respiratoires pédiatriques.

Pour de plus amples informations sur les humidificateurs chauffants et générateurs de débit F&P, rendez-vous sur les pages dédiées aux produits suivants :  


# Toujours se reporter aux instructions d’utilisation fournies avec le produit pour connaître les instructions complètes d’installation, les avertissements, les mises en garde et les contre-indications. Si la configuration d’utilisation d’un dispositif n’est pas conforme à ce qui est indiqué, l’utilisateur reconnaît qu’il ne s’agit pas de la configuration approuvée du dispositif et qu’il doit assumer la responsabilité liée à ses choix.