Expérience du laboratoire du sommeil

 Les médecins peuvent demander une nuit de diagnostic pour différentes raisons mais, finalement, pour essayer de déterminer la présence éventuelle d'un problème pendant les heures de sommeil d'une personne. Ce lien est conçu pour aider les patients et leur famille à comprendre en quoi consiste une nuit de diagnostic, les raisons qui motivent sa demande et comment elle se déroule dans le laboratoire du sommeil.

À la suite d'un examen et de vos antécédents établis par votre médecin, vous pouvez être orienté vers un spécialiste des troubles du sommeil. Votre médecin peut vous orienter vers un spécialiste du sommeil pour les raisons suivantes:

  1. Vous êtes très somnolent le jour, même après une longue nuit de sommeil

  2. Votre partenaire signale un ronflement bruyant ou des interruptions de la respiration pendant votre sommeil

  3. Votre partenaire signale que vous vous débattez pendant la nuit (agitation)

  4. Vous éprouvez des sensations d'étouffement pendant le sommeil

  5. Vous vous réveillez avec un mal de tête matinal

  6. Vous vous sentez déprimé et/ou votre mémoire est défaillante

Avant qu'un diagnostic puisse être posé concernant les raisons pour lesquelles vous présentez certains de ces symptômes, il est nécessaire que vous subissiez une nuit de diagnostic ou une polysomnographie (PSG).
 

La nuit de diagnostic permet d'effectuer un monitorage exhaustif de votre activité corporelle pendant le sommeil et au spécialiste du sommeil de déterminer si votre cycle de sommeil, votre activité musculaire ou votre respiration comportent des anomalies pendant la nuit. Dans certains cas, le laboratoire du sommeil peut permettre d'effectuer les tests au domicile des patients ou dans d'autres zones de l'hôpital grâce à un équipement de monitorage portable.

Certaines des activités corporelles monitorées pendant une nuit de diagnostic sont habituellement les suivantes:

  • Activité cérébrale (électroencéphalogramme, EEG)
  • Activité musculaire (électromyogramme, EMG)
  • Activité cardiaque (électrocardiogramme, ECG)
  • Activité oculaire (électrooculogramme, EOG)
  • Mouvements du thorax et de l'abdomen
  • Débit d'air du nez et/ou de la bouche
  • Niveau d'oxygénation corporelle (transmission infrarouge à travers un doigt/lobe de l'oreille)
  • Position de sommeil

Si le technicien du sommeil confirme facilement que vous souffrez d'apnée du sommeil dès le début de la nuit, vous pouvez subir ce qui est appelé « examen de nuit partagée » (moitié diagnostic, moitié titration). Après environ quatre heures d'observation de votre sommeil, le technicien vous réveillera pour amorcer une PPC. Pendant la PPC, le technicien continuera à vous monitorer et mesurera l'efficacité de ce traitement. Cette procédure peut, dans certains cas, durer deux nuits complètes.

Un technicien du sommeil est une personne qui travaille au laboratoire du sommeil et effectue l'examen en laboratoire. Son travail consiste à vous relier à l'équipement de monitorage et à observer toute la nuit les enregistrements sur un ordinateur. Il assure votre sécurité pendant votre séjour et répond aux questions que vous pourriez avoir sur la procédure.

Après votre nuit au laboratoire, un spécialiste du sommeil qualifié analyse les résultats de l'examen. À cette fin, il isole toutes les irrégularités de votre sommeil ou de votre respiration. Il essaye souvent de déterminer si vous avez cessé de respirer pendant que votre sommeil et, dans l'affirmative, il compte la fréquence à laquelle cela s'est produit. S'il s'agissait d'un examen de nuit partagée, il compare la partie diagnostic à la partie traitement pour déterminer l'efficacité de votre traitement par PPC. Un rapport récapitulatif est alors préparé pour résumer ces constatations, ce qui permet de déterminer la gravité de votre état. Votre spécialiste du sommeil prendra ensuite contact avec vous pour vous communiquer ses conclusions, discuter avec vous de ce que vous pensez de la PPC et des options thérapeutiques les plus appropriées pour vous.