Ce que cela signifie pour la pratique clinique

Des preuves clinques suggèrent que Optiflow™ Nasal High Flow (NHF) réduit les escalades thérapeutiques, diminue les taux de mortalité, améliore le soulagement symptomatique et favorise la tolérance.

De grandes études contrôlées randomisées utilisant Optiflow ont été publiées dans les revues médicales parmi les plus prestigieuses au monde. Découvrez ce que Optiflow™ peut faire pour votre pratique clinique.

'L'utilisation du NHF a diminué le risque de réintubation dans les 72 heures.'

(parmi les patients extubés à faible risque de réintubation)

~ Hernández et al. JAMA. 2016.

Le NHF a diminué significativement les besoins d'intubation chez les patients les plus sévères

(par comparaison à l'O2 standard et à la VNI,
PaO2:FiO2 ≤ 200 mmHg)

~ Frat et al. New Engl J Med. 2015.

Le NHF a été jugé non inférieur à la BIPAP en VNI

(pour les patients de chirurgie cardio-thoracique avec ou à risque d’insuffisance respiratoire)

~ Stéphan et al. JAMA. 2015

'L'utilisation du NHF est associée à un taux de réintubation inférieur.'

- Maggiore et al. Am J Respir Crit Care Med. 2014.

 

Prévention des intubations:
 
  • Diminue significativement le taux d'intubation pour les PaO2:FiO2 ≤200 mm Hg
    Frat et al. New Engl J Med. 2015.

 

Post-extubation:
 
  • Diminue l'escalade vers la ventilation non invasive et la ré-intubation
    Maggiore et al. AJRCCM. 2014.
    Parke et al. Respir Care. 2011.
    Hernández et al. JAMA. 2016. 

  • Non inférieur à la BIPAP en VNI
    Stéphan et al. JAMA. 2015.

  • Diminue significativement la mortalité à 90 jours

Frat et al. New Engl J Med. 2015

 

  • A diminué significativement l'intensité de l'inconfort respiratoire et de la dyspnée
    Frat et al. New Engl J Med. 2015.

     
  • Significativement moins de dyspnée par comparaison au masque facial
    Roca et al. Respir Care. 2010.

     
  • Amélioration rapide et soutenue de la dyspnée chez les patients à détresse respiratoire au service des urgences
    Lenglet et al. Respir Care. 2012.
  • Bien toléré
    Sztrymf et al. Intensive Care Medicine. 2011.
     
  • Plus grand confort global que le masque à oxygène
    Roca et al. Respir Care. 2010
    Lenglet H. et al. Respir Care. 2012.
     
  • Le réchauffement et l'humidification des gaz améliorent le confort du patient et sa tolérance au traitement
    Maggiore et al. Am J Respir Crit Care Med. 2014.
     
  • Significativement moins de lésions cutanées qu’avec la BIPAP en VNI
    Stéphan et al. JAMA. 2015.
     
  • Charge de travail infirmier noté comme inférieur en comparaison avec la BIPAP en VNI
    Stéphan et al. JAMA. 2015.