Haut débit nasal pour nouveau-nés

Le haut débit nasal peut être utilisé comme assistance respiratoire pour le patient néonatal tout au long de son séjour hospitalier.1-7
 
 

Applications basées sur les données probantes relatives au haut débit nasal chez les nouveau-nés


Les données d’essais randomisés portant sur un grand nombre de patients et une étude Cochrane suggèrent trois moyens possibles pour introduire le haut débit nasal chez les nouveau-nés d’âge gestationnel de 28 semaines ou plus1-7 :

  • Post-extubation
  • Une solution de rechange à la ventilation spontanée en pression positive continue (VPPC) prolongée
  • Assistance primaire.
L’information qui suit est tirée d’une compilation de données publiées. Elle n’a pas préséance sur le jugement clinique des experts. La gestion du patient ne doit pas dépendre uniquement de son âge gestationnel.

 
 

Le haut débit nasal en tant qu’assistance en post-extubation

En savoir plus
   

Le haut débit nasal comme solution de rechange à la VPPC prolongée

En savoir plus
   

Le haut débit nasal comme assistance primaire

En savoir plus
   

Le jugement clinique est nécessaire pour évaluer le traitement qui convient à chaque patient.

Le haut débit nasal comme assistance en post-extubation

NHF as postextubation support
 

Pour les nouveau-nés d’âge gestationnel de 28 semaines ou plus dont l’état est stabilisé, des données probantes bien établies indiquent que l’utilisation du traitement par haut débit nasal pour les soins en post-extubation comme solution de rechange à la PPC est appropriée.46,8

Une étude Cochrane menée par Wilkinson et al. a indiqué que, comparativement à la VPPC, l’utilisation du haut débit nasal est associée à des taux significativement inférieurs de traumatisme nasal, sans risque accru d’échec du traitement, de réintubation ou d’effets indésirables comme le décès, le pneumothorax ou la dysplasie bronchopulmonaire (DBP).Un cheminement clinique comportant une étape d’escalade vers la VPPC peut également être approprié, le cas échéant.8.

Pour les nouveau-nés d’âge gestationnel inférieur à 28 semaines, les données probantes sont insuffisantes pour modifier la pratique clinique et la VPPC demeure la norme d’excellence en matière de soins pour l’assistance en post-extubation.5 Une fois que l’état du patient est stabilisé, on peut envisager le haut débit nasal pour faciliter les soins de développement et diminuer le traumatisme nasal.7,9

L’information qui suit est tirée d’une compilation de données publiées. Elle n’a pas préséance sur le jugement clinique des experts. La gestion du patient ne doit pas dépendre uniquement de son âge gestationnel.

Le haut débit nasal comme solution de rechange à la VPPC prolongée

NHF as an alternative to prolonged CPAP
 

Le consensus des experts indique que pour les nourrissons nécessitant des périodes prolongées d’assistance non invasive, le haut débit nasal peut être une solution de rechange appropriée à la VPPC.1,2

Une fois que l’état des nouveau-nés traités par VPPC est stabilisé, le haut débit nasal peut être envisagé, à la discrétion du clinicien, comme traitement de rechange non invasif.1,2 

Le haut débit nasal comme assistance primaire

NHF as primary treatment
 

En comparant l’innocuité et l’efficacité du haut débit nasal à celles de la VPPC en tant que traitement d’assistance respiratoire initial, plusieurs études menées dans le monde indiquent qu’il n’y a pas de différences significatives dans les taux d’intubation quand les nouveau-nés d’âge gestationnel égal ou supérieur à 28 semaines sont traités en premier par haut débit nasal ou par VPPC.3,4,10-12

Si le haut débit nasal est utilisé en premier, un cheminement clinique comportant une étape d’escalade thérapeutique vers la PPC est également approprié, le cas échéant.8  

Pour les nouveau-nés dont l’âge gestationnel est inférieur à 28 semaines, les données probantes sont insuffisantes pour modifier la pratique clinique et la VPPC doit être utilisée comme assistance primaire.7,9 Une fois que l’état du patient est stabilisé, on peut envisager le haut débit nasal pour faciliter les soins de développement et diminuer le traumatisme nasal.7,9  

L’information qui suit est tirée d’une compilation de données publiées. Elle n’a pas préséance sur le jugement clinique des experts. La gestion du patient ne doit pas dépendre uniquement de son âge gestationnel.

Réglage des débits pour les nouveau-nés

Le haut débit nasal est un mode d’assistance respiratoire qui administre de hauts débits d’un mélange d’air et d’oxygène par une canule nasale.13 Selon les lignes directrices émanant des publications portant sur les nouveau-nés et du consensus des experts, les valeurs de débits initiales devraient être réglées entre 4 et 6 l/min.4,6–8,10

Setting flow rates for neonates

Série documentaire portant sur le haut débit nasal produite par le « Rosie Hospital »

La raison, la mise en application et les résultats : Un hôpital de Cambridge au Royaume-Uni, le « Rosie Hospital », rapporte la mise en œuvre réussie du traitement par haut débit nasal chez les patients nouveau-nés.
A new therapy in practice at the Rosie

La mise en pratique du haut débit nasal au « Rosie Hospital »

Apprenez comment le « Rosie Hospital » à Cambridge, au Royaume-Uni, utilise le traitement par haut débit nasal dans son unité
 
The impact of a new therapy at the Rosie

L’incidence du nouveau traitement par haut débit nasal au « Rosie Hospital »

Découvrez le parcours de l’hôpital pour réussir la mise en œuvre du traitement par haut débit nasal


 
The implementation of a new therapy at the Rosie

Mise en œuvre du haut débit nasal au « Rosie Hospital »

Explorez la recherche menant à la décision de mettre en œuvre le haut débit nasal au « Rosie Hospital ».

.