Optiflow™ génère une assistance respiratoire avec une interface nasale

Les mécanismes d'action qui permettent à Optiflow Nasal High Flow d'améliorer les soins au patient et les résultats sont les suivants:
support respiratoire,
humidification des voies aériennes,
confort du patient
et
apport contrôlé d’oxygène, en fonction des besoins

Quel support respiratoire?

Diminution de l'espace mort
Rinçage de l'air expiré dans les voies aériennes supérieures1
Diminue la réinhalation de gaz riches en CO2 et pauvres en O21
Augmente la ventilation alvéolaire1
Pression expiratoire positive dynamique
Pression des voies aériennes fonction de la respiration et du débit1,2
Favorise une respiration lente et profonde1
Augmente la ventilation alvéolaire3
Reduction of Dead Space

Diminution de l'espace mort

Rinçage de l'air expiré dans les voies aériennes supérieures

Modélisation de la diminution de l'espace mort anatomique des voies aériennes - Les données CT d'un patient masculin de 44 ans ont été imprimées en 3D pour construire un modèle physique des voies aériennes supérieures.

En utilisant la mécanique des fluides numérique  (CFD), ce modèle a été utilisé pour comparer les distributions de CO2 dans l'espace mort pendant 1) une respiration non assistée et 2) avec Optiflow à 40 l/min.

Pression expiratoire positive dynamique

La pression change dynamiquement en fonction des cycles respiratoires du patient et du débit délivré.

Pression expiratoire positive dynamique (DPAP) promeut une respiration lente et profonde.

La pression change dynamiquement en fonction du modèle respiratoire des patients et du débit de gaz délivré au patient.

Optiflow diminue la résistance respiratoire, ce qui facilite l'inspiration et augmente la résistance expiratoire en prolongeant l'expiration. Ceci favorise une respiration lente et profonde qui augmente la ventilation alvéolaire.

Comparison of Low Flow Oxygen Therapy and Optiflow

Comparaison de l'oxygène à bas débit avec Optiflow

Dès qu'Optiflow a été commencé chez des patients de post chirurgie cardiaque, une augmentation significative a été observée dans les zones d'aération pulmonaire comparé au traitement à oxygène standard. Ce changement reflète des volumes pulmonaires améliorés.

Une forte corrélation a été perçue entre la pression des voies aériennes (Paw) et l'impédance pulmonaire de fin d’expiration (EELI). La Paw a augmenté de 3 cm H2O et l'EELI de 25,6%. L'EELI est le reflet du volume pulmonaire de fin d’expiration.

L'humidification des voies aériennes

améliore la clairance mucociliaire.

Délivrance d'une humidité
optimale

L’humidité optimale rétablit l'équilibre naturel de chaleur et humidité régnant normalement dans des poumons sains et est essentielle pour conserver la stabilité physiologique dans des voies aériennes déjà fragilisées. L'humidité permet la délivrance confortable de débits élevés.

Mucociliary transport system

Microscopie vidéo
mucociliaire

Le gaz conditionné diminue le dessèchement de l'épithélium des voies aériennes, ce qui contribue à conserver la fonction du système de transport mucociliaire, en évacuant les sécrétions et en diminuant le risque d'infections. Cette microscopie vidéo montre l'incidence négative de l'humidité diminuée sur le transport mucociliaire.

Transport mucociliaire efficace

Il a été démontré que la clairance mucociliaire s'améliore significativement après 7 jours d'humidification.1

1. Hasani et al. Chron Respir Dis. 2008.

Confort du patient

Un meilleur confort du patient améliore l'adhésion du patient.

Des preuves cliniques suggèrent que l'utilisation d'Optiflow apporte un confort amélioré par rapport à des dispositifs de délivrance d'oxygène classiques1,2. Une étude dans JAMA3 a montré une réduction significative des lésions cutanées et noté une charge de travail inférieure pour les infirmiers avec Optiflow™ par rapport à la VNI. Les patients peuvent manger, boire et dormir avec la canule™ Optiflow et peuvent converser avec ceux qui les soignent et avec leur famille.

1. Roca et al. Respir Care. 2010.
2. Lenglet et al. Respir Care. 2012.
3. Stéphan et al. JAMA. 2015.

Apport d’oxygène en fonction des besoins

Contrôle de l’apport d'oxygène humidifié.

Lorsqu'un apport d'oxygène est nécessaire, Optiflow peut fournir des débits jusqu'à 60 l/min pour répondre à une demande inspiratoire de pointe, ce qui diminue la dilution de l'O2 par l'air ambiant

Sur le diagramme à droite, le débit d'oxygène maximum d'un masque facial est limité à environ 10 l/min, ce qui ne suffit pas pour répondre à la demande' inspiratoire de pointe des patients. Pour combler la différence, l'air ambiant est entraîné, ce qui dilue l'oxygène délivré.

Au contraire, Optiflow est capable de répondre à cette demande' inspiratoire de pointe des patients de 30 l/min, ce qui garantit une délivrance précise de FiO2 au patient.